locked59 Intranet

 

 

Louis Beni Mvele Eyea

Soutenance de thèse
Date: Tuesday, 13 December 2022 14:00 - 17:00

Place: Amphi IMN Lombarderie

Mardi 13 décembre à 14h00 - Nouveaux oxysulfures fonctionnels métastables obtenus par désintercalation topochimique du soufre

Résumé :

Ces dernières années, l’activité rédox des anions lors de réactions de désintercalation des métaux alcalins a fait l’objet d’un intérêt croissant. Elle a été mise en évidence dans certains chalcogénures ou oxydes riches en lithium dans lesquels le processus classique d’oxydo-réduction basé sur le changement de valence du métal de transition était observé.
Des études récentes menées à l’IMN sur des polychalcogènures ne possédant pas d’éléments de transition ont permis de mettre en évidence une nouvelle voie d’intercalation-désintercalation topochimique basée uniquement sur l’activité rédox des anions. Dans ce contexte, l’objectif de ce travail de thèse a été d’utiliser le concept de rédox anionique dans les polychalcogènures pour former par topochimie de nouveaux composés métastables et fonctionnels.
Pour cela, nous nous sommes intéressés à des précurseurs polychalcogénures sans métaux de transition comme les phases Ln2O2S2 (Ln = La, Pr, Nd) qui sont construites sur la base d’un empilement de feuillet de type fluorine 2/[Ln2O2]2+ alternant avec un plan disulfure (S2)2-. Nous avons développé une nouvelle approche de synthèse topochimique basse température consistant à extraire un soufre sur deux des dimères sans détériorer la structure globale du précurseur. Cette désintercalation topochimique du soufre reposent essentiellement sur la réactivité du dimère (S2)2- en présence de métaux alcalins A (A = Na, K, Rb). Le dimère se rompt consécutivement au transfert des électrons de l’alcalin vers les niveaux vides (sigma*) de l’entité moléculaire (S2)2-. Les oxysulfures métastables non centrosymétriques oA-Ln2O2S qui découlent de cette réaction, différent structuralement des variétés connus hP-Ln2O2S (employés largement dans l’industrie comme luminophores). Contrairement aux variétés stables hP, les homologues métastables oA possèdent une forte filiation structurale avec leurs précurseurs Ln2O2S2. De plus, durant ces travaux de thèse, il a été montré que l’intercalation complète ou partielle du soufre dans l’oxysulfure métastable était possible et menait respectivement aux précurseurs et aux oxysulfures de compositions intermédiaires oA-Ln2O2S1.5. Cette topochimie réversible basée uniquement sur l’activité rédox du soufre, pourrait être mis à profit dans des systèmes de stockage de l’énergie.
Ces oxysulfures métastables non centrosymétriques ont fait l’objet d’études exploratoires des propriétés optiques. Pour cela, le précurseur La2O2S2 a été préalablement dopés à l’europium, au praséodyme et au cérium. La désintercalation du soufre de ces composés a formé des oxysulfures luminescents originaux. Ce qui constitue le premier exemple de matériau fonctionnel obtenue par cette nouvelle voie de synthèse.

Mots clés : Désintercalation topochimique du soufre, nouveaux oxysulfures métastables, luminescence.


New metastable functional oxysulfides obtained by topochemical deintercalation of sulfur

Abstract :

In recent years, the redox activity of anions during deintercalation reactions of alkali metals has been the subject of great interest. It has been found in some lithium-rich oxides or chalcogenides which involve also the classic redox processes based on the valence change of their transition metals.
Recent investigations carried out at IMN on transition metal free polychalcogenides compounds have evidenced a novel topochemical (de)intercalation reaction based solely on anionic redox activity. In that framework, this thesis aims to synthesize new metastable and functional compounds thanks to a topochemical approach based on the use of anionic redox in polychalcogenides.
To this end, we focused on transition-metal-free polychalcogenides precursors Ln2O2S2 (Ln = La, Pr, Nd), which are built on an alternated stacking of a fluorite layers 2/[Ln2O2]2+ alternating with disulfide layers (S2)2-. We have developed an innovative low temperature synthesis method consisting to remove one sulfur out of two from the dimers without destroying the overall precursor structure. This topochemical sulfur deintercalation is based on the reactivity of (S2)2- dimers with alkali metals A (A = Na, K, Rb). The dimer breaks up subsequently to the electron transfer from alkali metal to the empty levels (sigma*) of the molecular entity (S2)2-.
The resulting non-centrosymmetric metastable oxysulfides oALn2O2S differ structurally from the known varieties hP-Ln2O2S (widely used in industry as phosphors). Contrary to the stable hP phase, the metastable oA counterpart have a close structural filiation with their precursors Ln2O2S2. Moreover, during this thesis work, it was shown that the topochemical deintercalation of sulfur is a reversible process. The complete and partial reintercalation of sulfur brought the product oA-Ln2O2S back to the precursor or to an intermediate phase with composition oALn2O2S1.5. This reversible topochemistry based only on the sulfur redox activity, is potentially useful as energy storage systems.
These non-centrosymmetric metastable oxysulfides were then functionalized as optical materials. For this purpose, the precursor La2O2S2 was doped with europium, praseodymium and cerium and then subjected to the sulfur deintercalation. This led to novel luminescent oxysulfides which stands for the first example of functional materials obtained by this new synthesis route.


Keywords
: topochemical sulfur deintercalation, new metastable oxysulfides, luminescence


 

 

 

All Dates


  • Tuesday, 13 December 2022 14:00 - 17:00
 
Downloadhttp://bigtheme.net/joomla Joomla Templates